Albi : la 10ème rentrée de La Calandreta

Fòto Albi
Les élèves de plus en plus nombreux de La Calandreta d’Albi parlent tous l’occitan

La 10ème rentrée de La Calandreta d’Albi de la rue de la Croix Verte est un succès.

De plus en plus de parents choisissent l’enseignement des petits en occitan et les effectifs des pichons et drollos augmentent chaque année. Ce sont 61 jolies petites têtes en cette rentrée 2017 qui vont recevoir un enseignement tout en occitan. Ils étaient seulement 3 il y dix ans. Les temps changent, les nouvelles générations de parents d’élèves savent que le bilinguisme pratiqué très tôt favorise l’aptitude à assimiler les abstractions et les mathématiques ainsi que l’aisance pour parler rapidement plusieurs langues.

La Calandreta d’Albi a dû agrandir ses locaux pour faire face à la demande. L’occitan est d’une richesse considérable. C’est la langue qui a inventé la poésie en Europe ! Elle représente une racine et un symbole fort. La région s’appelle désormais «Occitanie». Les tabous qui entouraient la langue occitane appartiennent maintenant au passé. Agnès Mathon présidente de La Calandreta est entourée des deux co-présidentes Amélie Labat et Alexia Demay. Agnès Mathon nous présente l’enseignement : «Les parents viennent pour le bilinguisme et la pédagogie que nous faisons. Nous avons trois classes : les petits-moyens de 3 à 4 ans, les moyens enfants CP de 4 à 4/6 ans, puis les CE1, CE2, CM1 et CM2. Tout l’enseignement est en occitan jusqu’au CM2 où ils font à ce niveau les passerelles, las palencas, qui facilitent l’apprentissage et la compréhension de la langue française. C’est un plaisir de les voir décortiquer avec tant de facilité la structure des mots français avec les clefs de la langue occitane».

Les 5 Calandretas de Lavaur, Castres, Gaillac, Albi et Carmaux accueillent à ce jour 200 élèves et elles font le plein. Elles sont en contrat avec l’Education Nationale.

Henri Assier.  La Dépêche