La calandreta de l’Union se retrouve à la rue

Ils avaient eu un an de répit. À un peu plus de trois semaines de la rentrée, les parents d’élèves de l’école occitane, la Calandreta, sont dans une impasse. Ils ont appris, mardi soir, que leur projet de relogement envisagé au cours de l’année de s’installer dans l’Ehpad de la commune ne pourrait se réaliser. « La directrice nous a envoyé un mail expliquant qu’ils ne pouvaient pas nous accueillir. Le bâtiment n’étant pas aux normes pour l’accueil de notre effectif », explique Adeline Dametto, coprésidente de l’association en charge de la gestion de cette école hors contrat.

Résultat : plus de locaux à la rentrée pour les 15 enfants scolarisés.

Les élèves et l'équipe ont quitté les lieux à la fin de l'année scolaire. / Photo DDM archives
Les élèves et l’équipe ont quitté les lieux à la fin de l’année scolaire. / Photo DDM archives

« Nous avons recherché des solutions pendant plus d’un an ». Mais les péripéties de logement de cet établissement ne remontent pas à ce mardi mais en 2015. Cette année-là, la mairie de l’Union annonce à la Calandreta qu’elle doit quitter d’ici la fin juin 2016 l’ancien centre de loisirs où elle est installée pour cause de travaux de réfection. « Nous avons passé un accord en 2016 pour leur laisser un an de répit », explique de son côté, David Rofé, maire adjoint de la commune en charge des finances et des ressources humaines. « Pendant plus d’un an nous avons recherché des solutions comme auprès du prieuré de Croix-Daurade ou de l’Ehpad mais tout est tombé à l’eau », détaille Adeline Dametto.

Un appel à la solidarité

En détresse, l’association en charge de l’école occitane demande de l’aide. « Nous lançons un appel à la solidarité pour trouver un terrain, une maison inoccupée à un loyer modéré afin que nous puissions réaliser la rentrée », ajoute la coprésidente.

Selon la mairie, la Calandreta n’a pas été prévenue de ce nouveau rebondissement. « Nous n’avons pas de solutions, nous avons contacté les communes alentour mais personne n’est en mesure de les accepter et nous ne pouvons pas reporter les travaux de l’ancien centre de loisirs. Un projet est en cours », ajoute l’élu de la commune.

En détresse, l’association en charge de l’école occitane demande de l’aide. « Nous lançons un appel à la solidarité pour trouver un terrain, une maison inoccupée à un loyer modéré afin que nous puissions réaliser la rentrée », ajoute la coprésidente. Selon la mairie, la Calandreta n’a pas été prévenue de ce nouveau rebondissement. « Nous n’avons pas de solutions, nous avons contacté les communes alentour mais personne n’est en mesure de les accepter et nous ne pouvons pas reporter les travaux de l’ancien centre de loisirs. Un projet est en cours », ajoute l’élu de la commune.

Anaïs MUSTIERE. Article publié le 09/08/2017 sur la DEPECHE.fr. http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/09/2625455-l-ecole-occitane-la-calandreta-se-retrouve-a-la-rue.html