Le cri d’alarme de la Calandreta Lemosina

                

La Calandreta, l’école occitane de Limoges, est en danger.

En cause la suppression des contrats aidés. La petite école ne peut pas supporter le surcoût qui compenserait les aides de l’Etat.

Unique école occitane du Limousin, la Calandreta de Limoges est une structure associative qui dispense gratuitement ses enseignements en français et en occitan.

Elle existe à Limoges depuis 1994 et prend en charge les élèves de la première année de maternelle jusqu’au CM2.

calendreta lemosina

La fin des contrats aidés décidée par le gouvernement a de lourdes conséquences sur l’avenir de la petite école.

A Limoges, 4 contrats aidés n’ont pas pu être renouvelés, ils ont été transformés en d’autres types de contrats, non aidés, dont le surcoût impacte lourdement le budget de l’association. 2 autres contrats aidés sont actuellement menacés. Enfin l’association a dû renoncer au recrutement de deux personnes.

A noter que la suppression des contrats aidés menace l’ensemble des établissements du réseau Calandreta : 67 écoles, 4 collèges et un lycée.

Mardi 26 septembre 2017, à l’occasion de la journée européenne des langues, l’association s’est mobilisée à midi devant la préfecture de la Haute-Vienne afin de demander un moratoire sur ses contrats aidés comme a pu l’obtenir en Bretagne le réseau Diwan.

Par Cécile Gauthier. France3-regions.francetvinfo.fr http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/cri-alarme-calandreta-1334685.html

Limoges_L-Echo_2017-09-27-page-001