Manifestation des Calandretas à Carcassonne

“Sans contrats aidés, on ne peut plus fonctionner”

Les calandrettes, ou calandretas, ce sont les écoles occitanes associatives. Elles se sont mobilisées, ce mardi, à l’occasion de la journée européenne des langues régionales, pour dire à quel point les contrats aidés sont indispensables à leur bon fonctionnement.

m_off_manif_calendretta-00_00_09_14-3279407
Manifestation des calendrettes à Carcassonne contre la fin des contrats aidés – 26 septembre 2017 / © France 3 LR

La fin des contrats aidés peut-elle remettre en cause l’existence des calandretas ? Oui répondent ces écoles occitanes (bilingues) associatives.

« A terme, c’est la fermeture des écoles »

Interview de Gilbert Oliver, président de la Calandreta de Carcassonne : http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/carcassonne/manifestation-calendrettes-carcassonne-contrats-aides-on-ne-peut-plus-fonctionner-1335115.html.

« Les écoles calandretas sont des écoles associatives qui sont sous contrat avec l’Etat mais toute la partie : « assistantes maternelles, cantine, garderie » est à la charge des parents. Donc sans les contrats aidés, on ne peut plus fonctionner. Ce qui veut dire que demain, on n’aura plus de personnels dans les écoles et à terme, c’est la fermeture des écoles et la perte de la tradition de la langue locale qui est l’occitan. », déclare Gilbert Oliver, président de la calandreta de Carcassonne.

Ces calandrettes, ou calandretas, scolarisent près de 4000 enfants dans 19 départements français. Elles se sont donc mobilisées, ce mardi, notamment devant la préfecture de l’Aude à Carcassonne, à l’occasion de la journée européenne des langues régionales.

Par Zakaria Soullami. Publié le 26/09/2017 sur France3régions.francetvinfo.  http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/carcassonne/manifestation-calendrettes-carcassonne-contrats-aides-on-ne-peut-plus-fonctionner-1335115.html