Marcelle (Delpastre) et Michèle (Stenta) à la Calandreta de Gignac

Mercredi 30 novembre

19h00, à la Calandreta la Garriga, pour le dernier café oc de l’année.

30 novembre, Saint André, foire de Gignac, depuis le temps où Mathusalem était jeune homme et peut-être même un peu avant.
30 novembre 2016, tous les ânes (surnom des habitants de Gignac) ne seront pas à la foire et certains, (finalement moins ânes que ce qu’ils paraissent), se régaleront de bon fourrage limousin fané il y a bien longtemps par Michèle Stenta e Charles Camberoque (Photos), dans la ferme de Marcelle Delpastre.

la-marcela
Michèle STENTA, Photographies de Charles CAMBEROQUE, Marcelle Delpastre à fleur de l'âme, Vent Terral, 2016.

Née et morte à Germont, commune de Chamberet en Corrèze où elle a toujours vécu, Marcelle Delpastre (1925-1998), est un auteur majeur de la littérature occitane contemporaine. En occitan comme en français, elle s’est illustrée dans tous les genres : poésie, contes,
 mémoires, ethnographie, etc.

 Dans ces pages, obéissant au genre biographique, il s’agit d’approcher une personnalité originale, paysanne et poète, et d’en permettre la connaissance à un large public. Et au-delà de la Marcelle de l’œuvre littéraire, de celle des sept tomes de ses Mémoires, amplement citées, dans son occitan limousin d’origine et traduites en français, ce qui évite la glose et l’interprétation, au prix de la vérité et d’une vérité assumée par elle-même.
Elles s’enrichissent d’un reportage photographique inédit, véritable portrait en images réalisé chez elle à la fin des années Soixante-dix par le photographe Charles Camberoque.

 Elles s’enrichissent d’un reportage photographique inédit, véritable portrait en images réalisé chez elle à la fin des années Soixante-dix par le photographe Charles Camberoque.

Vent Terral ?
en langue d’oc, le mistral, le vent de terre : écho sonore des interpellations et des murmures des hommes, des bruits des métiers et de la rumeur des activités, mémoire des espaces traversés.  Un ostal d’edicion, qu’amb la participacion de totes, a permés la publicacion d’un centenat de títols : poesia, romans, contes e racontes, novèlas, assages, lingüistica, istòria, filosofia,…Vent TerralPôle d’activité Val 81 / F-81340 Valence d’Albigeois
Tél : 33 (0)5 63 56 46 87 / Fax : 33 (0)9 59 10 73 72 http://www.vent-terral.com/blog/

A 19h repas partagé, chacun porte un quicomet, à manger, à boire, à dire...
Venez nombreuses et nombreux... a la Calandreta de Gignac, 19h, chemin de Carabote. (à côté du lycée agricole)

Pour trouver la salle  :

img_1529

De Béziers A75, sortie Clermont l’H. / Canet, prendre Canet, traverser le village, passer l’Hérault et arriver à la D32 qui va de Montagnac à Gignac. Direction Gignac. Une petite dizaine de km, giratoire qui va à droite à Popian, St Bauzille, en face à Gignac, et à gauche vers le lycée agricole par le chemin de Carabottes. Prendre ce chemin, passer devant le lycée et la calandrette est là à côté.

Sinon autoroute jusqu’à Gignac, 2ème sortie en venant de Montpellier, 1èra après l’Hérault en descendant. Arriver dans un rond-point, prendre la direction de Montagnac, Bélarga, Canet en laissant Gignac dans votre dos. Premier rond-point à une paire de km de la sortie de l’autoroute, prendre à droitele chemin de Carabottes et lycée agricole, passer devant le lycée et la calandrette est là à côté..

Celui qui n’est pas content, qu’il s’achète un GPS (et ça n’empêche pas que se vire tanben lo cuol al vent).

Pourquoi  los cafès occitans ?

Pour parler occitan, se rencontrer, partager un repas e s’instruire.

Pour qui?

Pour tous, membres ou non de l’association, locuteurs ou pas de la langue d’oc, du bébé pas trop pleurnichard à l’arrière grand-père pas trop radoteur, et même eux! Il suffit d’avoir envie d’entendre et de parler occitan (pour ceux qui le peuvent), langue en liberté, occitan de rue ou patois de faculté.

Comment ?

Selon la formule consacrée « Venez et portez ». Qui à boire, qui à manger, du sucré ou du salé… L’on met tout ensemble et l’on partage.

Autour de? 

Le thème est là pour faire prendre la mayonnaise et nous instruire, en seconde partie de soirée, un invité présente son travail et une discussion s’ensuit. Pour se finir en galéjades et chansons.

Merci de faire suivre et de le dire autour de vous !