Nadalet, une soirée pour la langue d’Oc à la calandreta Los Cascamèls

La calandreta a brillamment célébré son deuxième Nadalet. Dans le foyer des Campagnes, les lumières tamisées conféraient une douce intimité à la soirée. Bénévoles et parents des calandrons avaient installé des tables sur lesquelles étaient disposées des assiettes de douceurs.

En quelques mots, Laurent Cavalié a présenté les groupes musicaux, tous des ensembles polyphoniques, qui allaient se produire.

Chez elles, au village, Marie Coumes, Laetitia Dutech, Myriam Boisserie et Karine Berny, de La Mal Coiffée, se sont lancées les premières avec tout le «peps» qui les caractérise. Le ton était donné…

Vox Bigerri leur a succédé avec un style tout en contraste puisque ce chœur d’hommes de Bigorre (d’où son nom) est rompu aux techniques traditionnelles des chants polyphoniques qui font la notoriété de cette région.

Laurent Cavalié et son accordéon ont offert un intermède dansant avant de céder la place au duo Patois, deux chanteuses de La Mal Coiffée, très en forme.

Pour finir, Lo Barrut, un groupe mixte de Montpellier, a occupé l’espace.

Cinq groupes bien différents donc mais avec le même langage, l’occitan, et la volonté de le faire vivre dans toute sa diversité, notamment en organisant ce type d’événement au profit de la calandreta locale nommée Los Cascamèls (Les Grapillons). C’était le but atteint de cette soirée et de celle qui a eu lieu le lendemain à Félines-Minervois.

Un dernier chant a uni tous les participants.

Publié le 28/12/2016. La Dépêche du Midi. Ladepeche.fr.