Inauguracion des novèls locals de la Calandreta d’Albi

L’escòla Calandreta vei mai grand

Les écoliers sont heureux dans leurs nouveaux locaux./ Photo DDM, E.C
Los escolans son uroses dins lors locals novèls / Photo DDM, E.C

 

Djòus de ser, l’escòla Calandreta d’Albi inaugurava sos novèls locals installats al 44 carrièra Croix-Verte, a dos passes del centre-villa. La mudason de l’escòla associativa occitana, en data del 1èr de mars, es la consequéncia de la decision de la Comuna de balhar l’ancian emplaçament (Square Amirial-Abrial) al Centre social de Lapanouse-Saint-Martin-Jarlard. Una nòva puslèu plan aculhida per l’escòla que s’arrèsta pas de créisser. Mas abans que los escolans i posquèsson pausar definitivament son cartable, lo camin foguèt long. Al mes d’agost passat, quand aquesiguèron los locals,  » i aviá tot de far », explica Amelia Labat, presidenta de l’Associacion Calandreta, que gerís l’escòla e lo recrutament de las ajudas-mairalas. « Èra pas qu’un èrm, lo vuèg total ».

«Un vertadièr movement popular»

La renovacion dels locals se faguèt sus 7 meses, d’agost de 2015 al mes de febrièr passat. L’associacion Calandreta, que financèt una partida de las òbras, joslinha un « vertadièr movement popular ». Un seissantenat de benevòls, fòra los parents d’escolans, nos venguèron ajudar a tornar metre los luòcs en estat », explica la presidenta. Los professionals prestèron de material quand los particulièrs aportèron una ajuda financièra. « Mas, delà d’aquestes dons generoses, lo mond prenguèron sus son temps personal per balhar a l’escòla aquestes novèls locals. Venián trabalhar las dimenjadas e los sers en setmana », s’estona encara Amelia Labat reconéissenta.

Los benevòls, totes convidats a l’inauguracion dijòus de ser, se sentisson totjorn far partida de la vida de l’escòla e contunhan de portar de mobilièr. Un movement de solidaritat que balhèt lo mot d’òrdre del talh long dels meses : la bona umor.

Uèi, l’escòla Calandreta d’Albi es plan installada carrièra Croix-Verte. Lo crapàs e la polsa an desaparegut per daissar plaça a un luòc pròpri e sanitós. Sus las parets, se pòdon ara legir los jorns de la setmana e los meses de l’annada, en occitan. L’escòla aculhís tres classas de la tota pichòta seccion al CM2, siá pas mens de 45 dròlles que sos corses son assegurats per tres ensenhaires : dos estacats a l’Educacion Nacionala e un a la Federacion regionala Calandreta.

Revirada del artcile de F.C – LADEPECHE.fr. Publicat le 18/06/2016.

La Calandreta de Tarbes lance un crowfunding pour rénover ses locaux

La Calandreta de Tarbes lance un crowfunding pour rénover ses locauxSituée sur la route de Bagnères, la Calandreta accueille 67 enfants

La Calandreta de Tarbes lance une campagne de financement participatif pour la rénovation de l’école. L’appel au don est lancé sur l’application Hello Asso Calandreta deu pais Tarbes . Avec les fonds récoltés, l’école envisage :

1- la rénovation des salles de classes devenues vétustes
2- l’aménagement de la cour et du chemin d’accès à la Calandreta

Les Calandretas sont des écoles bilingues occitanes sous contrat d’association avec l’Education Nationale. La Calandreta deu país Tarbès a été créée en 1993. Les calandretas sont des écoles associatives laïques de loi 1901. Chaque école est soutenue et gérée par une association constituée par les parents d’élèves.

Calandreta utilise la méthode d’immersion linguistique dès la maternelle afin de valoriser et de développer les capacités des enfants à acquérir très jeunes une deuxième langue. L’éducation bilingue débouche sur une véritable ouverture multiculturelle, ce qui amène les enfants à appréhender la diversité dans le respect des différences.
La langue occitane est à la fois le centre et le cœur du patrimoine, propre à la région, qui donne à l’enfant ses racines et son identité. Calandreta aspire à faire aimer notre langue et notre culture. L’occitan est la langue enseignée et enseignante.
La Calandreta deu País Tarbès accueille 67 enfants répartis en trois classes :
toute petite section, petite section, moyenne section, grande section, CP, CE1, CE2, CM1, CM2.

J | 7 juin 2016Tarbes7.fr

 

Calandreta e Ikastola acampadas dins lo meteis luòc

 

calandreta et ikastolaLes responsables de Calandreta et Seaska ont détaillé leur projet d’école par immersion © PHOTO M.-C. I.

Divendres, un quinzenat de familhas participèron a l’acamp organizat per Calandreta e Seaska per presentar lor projècte de creacion d’un grop escolar en immersion gascon-basc, au Bocau, en preséncia d’un detzenat d’elegits : lo conse de Bocau, la deputada, lo conselhièr departamental, mantuns representants d’associacions bascas e gasconas.

Segon los organizators, lo projècte es innovant. S’agirà de mutualizar de locals en tot crear d’establiments juridicament distincts – un per cada lenga – cadun en contracte e reconegut per l’Educacion Nacionala, gerit per una associacion (parents, etc…)

La causida d’un projècte d’implantacion d’una Ikastola a Bocau foguèt determinat pel recensament d’un potencial d’un trentenat d’enfants de Bocau, Tarnos et de Senhans escolarizats dins las Ikastola de l’aglomeracion. De mai, Bocau seriá la sola comuna dels Pirenèus-Atlantics de mai de 5 000 estatjants de pas aver son Ikastola.

Per la dintrada de 2017

L’objectiu de las doas associacions es de dobrir de classas de mairala per l’aprendissatge del basc e del gascon, en immersion a la dintrada de 2017, puèi de perseguir amb la dobertura, cada annada, de nivèls novèls. Segon lo responsable de Calandreta, basta de 4 a 5 enfants de 2 a 4 ans per dobrir una classa de mairala en gascon, lo complement d’efectiu monta en cors d’annada per emulacion.

Es relativament optimista : « aquí sèm en Gasconha. » Emai se a la fin de la serada una sola familha aviá mostrat son interest per una Calandreta contra uèit familhas interessadas per una Ikastola.

Concuréncia public-privat

Abans, pendent la presentacion de caduna de las escòlas, los responsables de las associacions organizatrices lausèron las vertuts de l’immersion que « consistís a immergir l’enfant dins un banh lingüistic tot al long de la jornada ».

Lo conse, Francis Gonzalez, diguèt sa preferéncia per l’immersion, lausada per Seaska, a las classas bilingüas de l’ensenhament public, defendudas per una participanta que citava l’experiéncia de l’escòla publica de Sant Martin de Senhans.

La question de la concuréncia entre escòlas publicas bocalèsas e escòla privada Ikastola o Calandreta foguèt abordada jos l’angle dels efectius, una classa de mairala bocalèsa estent menaçada a 4 o 5 inscripcions prèp (« Sud Ouest » del 15 de febrièr).

Marie-Ange Thébaud, adjoncha al conse, s’es volguda rasseguranta e estima que l’escòla publica « patirà pas d’aquesta dobertura ».

Revirada de l’article de Marie-Claude Ihuel – Sudouest.fr –  lo 7 de junh de 2016

 

 

 

La SETMANA

La Setmana qu’ei un setmanèr sancerament en lenga occitana editat per la societat Vistedit despuish 1995.

La societat que publica tanben Plumalhon e Papagai.

Plumalhon que s’adreça aus petits a partir de 8 dinc a 12 ans. Lo vòste pichon que poderà legir istòrias, contes, bendas d’imatges, har jòcs, etc… .

Papagai qu’ei lo petit hrair de Plumalhon, que s’adreça meilèu aus pichons de 4 a 8 ans.

Vistedit, 1 arrua de Satao, BP 50486, 64238 Lescar — Tel : 05 59 81 02 59

Mèl :plumalhon@wanadoo.fr o lasetmana@wanadoo.fr

Telecargar lo bulletin d’abonament per La Setmana ací

Telecargar lo bulletin d’abonament per Plumalhon e Papagai ací

 

 

 

Nom region LRMP

Quelques jours pour se mobiliser, des décennies pour durer !

Vendredi 10 juin à minuit, la consultation citoyenne sera close. Il sera trop tard pour peser sur le nom de la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. Aucune région n’est allée aussi loin dans le processus de nomination. Alors que les français déplorent le manque de démocratie, ils sont tout à peine 150 000 à s’être exprimé à ce jour. Alors même que l’Occitanie sembla avoir la faveur, les occitanistes se sont très peu emparés du débat. Pourtant les données sont simples : seule une participation massive pourra influencer voire même infléchir le vote des conseillers régionaux le 24 juin et le choix du gouvernement avant le 1er octobre.

« Les Occitans ont peur du peuble »

Les mots sont de Claude Sicre, prononcés lors du débat sur le nom de la région samedi dernier dans le cadre du Forum des Langues. Il fustige ainsi le manque d’initiative des occitans en général pour s’emparer du débat sur le nom.

L’Occitanie en tête, les Occitans pas tous derrière

A l’heure actuelle, rien ne filtre sur des résultats potentiels. Et ce n’est pas Fabrice Verdier, le député du Gard et conseiller régional en charge du dossier, qui dira quoi que ce soit sur le classement provisoire. La consultation mise en place par la région est sérieuse, contrôlée, balisée et donc pas vraiment contestable.

La loi du 16 janvier 2015 sur la fusion des régions prévoit un changement de dénomination. Rapidement, la Presse Quotidienne Régionale s’en empare et chacun y va de son sondage. Un peu à la surprise générale -et on ne peut pas taxer la PQR d’être occitaniste!- le nom « Occitanie » affublé de différents acronymes est le premier choix de ceux qui ont bien voulu répondre aux sondages. De quoi dérouter mais également diviser les occitanistes. Le 4 avril 2015, les 2 associations Convergéncia Occitane et País Nòstre organisent un colloque sur la fusion régionale. Dans la salle, beaucoup de monde et une forte majorité pas vraiment identifiée comme occitaniste… C’est le premier acte. Les suivants seront rares.

unnamed       IEO Autocollant Occitania-BR FTVc

 

Péniblement et de manière confuse, l’Institut d’Etudes Occitanes sort de sa réserve. A la campagne d’affichage  « Notre région, c’est l’Occitanie » de Convergéncia Occitana et País Nòstre, ils répondent par « L’Occitanie, c’est 4 régions ». Une évidence me direz-vous mais qui sous-entend que l’IEO ne laissera pas une seule région utiliser ce nom. La position s’assouplie un peu et finalement, l’IEO n’interdit pas son utilisation, à condition que le terme ne soit pas seul. Beaucoup d’occitanistes pensent qu’il est inconcevable qu’une seule région s’approprie ce nom alors que 3 autres sont concernées. Trop exclusif et évinçant ? Mais qu’ont fait ces régions pour l’obtenir ? « Occitanie » pour la seule région LRMP veut-il dire que les autres régions ne sont plus occitanes ni ses habitants (es) ? On n’a jamais vu les gens du Midi ou des Pyrénées venir se plaindre auprès de Midi-Pyrénées ! Ni la Bretagne vouloir rassembler tous les Bretons.

Les sondages passent et, à quelques exceptions près, le débat se fait plus en interne chez les Occitans, qu’en externe avec le peuple comme dirait Sicre. Alors que par exemple les entreprises et le monde du tourisme ont organisé ce type de rencontre et de débat. Et l’Occitanie est souvent arrivée en tête, tout au moins en deuxième position…

« Gascogne Toulousaine » sur le terrain

« Gascogne Toulousaine » compte une vingtaine de membres; c’est une émanation locale du mouvement social et politique Bastir !. Depuis trois semaines, ils écument les marchés locaux en expliquant et distribuant des tracts. « On a commencé à L’isle-Jourdain, puis Gimont, Fleurance, Mirande, Auch, Léguevin… Nous avons été surpris par l’accueil. Beaucoup nous ont dit qu’ils avaient voté pour Occitanie. Pour les autres, nous essayons de les sensibiliser à cette opportunité que représente le fait de pouvoir donner un nom à sa région. «  Jean-Luc Davezac comme ses collègues est aussi étonné de voir que le monde occitan ne s’est pas vraiment mobilisé. « Notre choix, c’est Occitanie en 1 et Occitanie-Pays Catalan en 2 car notre présidente est catalane. » Cet après midi, ils seront à partir de 16H et jusqu’à 18H autour de la place du Capitole de Toulouse. A Condom et Lectoure la semaine prochaine, peut-être à Blagnac et Colomiers.

Gascogne Toulousaine sur le marché de Fleurance. Photo : Le journal du Gers

Gascogne Toulousaine sur le marché de Fleurance. Photo : Le journal du Gers

Participation massive = résultat qui engage

Il est trop tard pour refaire le monde. Au-delà du débat occitano-occitaniste, la question est simple : y aura-t-il suffisamment de participants à la consultation pour que son résultat soit irrévocable ? Car c’est bien une consultation et non un vote. Quel que soit ce qui ressortira le vendredi 10 juin à minuit, le résultat n’engage pas complètement l’Assemblée Régionale, et encore moins le Conseil d’Etat qui devra valider ou pas ce choix. Difficile d’estimer le seuil qui ferait de cette consultation un plébiscite incontournable. Sans doute plus de 400 000 participants… Cette semaine, les proviseurs de lycées ont été invités à mener différentes actions dans leurs établissements; car la consultation commence à partir de 15 ans révolus. Un potentiel de 200 à 300 000 votes en plus. Mais le cap ne sera pas atteint. A ce jour, on dépasse à peine les 2% de participation (presque 150 000 participants) et la déception peut se lire sur le visage de ceux qui ont œuvré pour avoir une consultation large, sérieuse et qui fasse référence.

37_default_blockHeader

On sent bien aussi que cette première consultation démocratique à l’échelle de la nouvelle région pourrait en appeler d’autres sur des sujets sans doute moins symboliques mais tout aussi concernant. Il est donc très important, pour le nom et pour le reste, que chacun se sente mobilisé et agisse.

Pour voter :

https://lenomdemaregion.fr/

suivez le guide : http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/le-blog-de-viure-al-pais-france3/2016/05/14/cossi-votar-pel-nom-de-la-region.html

Lo Benaset

Dins lo quadre dau festivau Total Festum, lo collectiu INTER’CAL presenta Solsticium

 

communique-page-001

Inter’cal qu’es aquò ?

Un collectiu qu’acampa los parents de las tres Calandreta de Montpelhièr « Novèla Lepic », « Dau Clapàs », « Candòla » e lo collègi occitan « Leon Còrdas ».

L’associacion òbra per la promocion de la lenga e de la cultura occitanas pel biais de manifestacions convivialas, tradicionalas e inter-generacionalas coma « la fèsta de la Castanha » (Novembre), lo « Carnaval » e son Caramentran (Mars) e l’eveniment « Total Festum) (Junh).

Lo Programa

18h00 Esplanada : Animacion e jòcs pels « pichons » : bibliotèca efemèra, kamishibaï, jòcs virtuals… per Lo Cridòc, Mediatèca occitana.

20h00 a 21h30 – scèna del Quiòsc Bòsc – Esplanada :

Concèrt de « DOCTORS DE TROBAR » fusion de 4 MC’s, agitators de la scèna Hip-Hop d’expression occitana actuala : Yellow, rappaire montpelhièrenc, Drac, Chab e Inti, membres del grop « Mauresca ».

21h30 a 22h00 – Esplanada :

Relai de la flama del Canigó : scenarizacion originala per l’escòla Calandreta Lepic. Interpretacion ludica e espectaclosa dels mites del solstici d’estiu e dels rites tradicionals de la Sant Joan.

22h00 a 00h00 – Scèna del Quiòsc Bòsc – Esplanada :

« MASCARIMIRI» es un quartet d’origina Ròm vengut del « Mezzogiorno italian ». Mesclan las influéncias italianas, tziganas, occitanas… e liuran un vertadièr mesclum musical : sabor arabo-andalosas, sonoritats famencas, fanfara balcanicas, tammurriates napolitanas, farandòlas… A partir del « tamburello », l’instrument tradicional del menaire Claudio « Cavallo » e dels cants tradicionals, s’apondon de supòrts digitals, de guitaras electricas distordudas apiejadas per un « ritme potent » de batariá. Une fusion de sons e de colors que, al grop li agrada de definir coma « trad-innovator ».

A l’aficha dels festenals mai grands de musicas del mond, la contagion festiva de « Mascarimiri » desbarca a Montpelhièr per « Total Festum » edicion 2016.

Beguda, regaladas… de contunh de 18h00 a 00h30.

Lo projècte

Ritual de la Sant Joan / Mites del solstici d’estiu :

Lo collectiu Inter’cal serà relai de la flama del Canigó a Montpelhièr.

La còla pedagogica e los calandrons de la Calandreta Lepic preparan una scenarizacion dels rituals de la « Sant Joan d’Estiu ».

Aqueste projècte socio-cultural desembocarà sus un espectacle unic e original, ligat a la nocion de Patrimòni cultural immaterial occitan.

Un bel biais de transmetre, interpretar e perpetuar los mites del solstici d’estiu e los rites de la tradicion occitano-catalana.

Al temps del solstici d’estiu se consacran los rites de la fertilitat, necessaris pel creis de la vegetacion, l’abondància de la recòlta e de las pluèjas. Aquestes rituals son estats practicats per de culturas nombrosas, de totes los temps e dins totas las regions de la planèta.

Los rituals de fertilitat, importants per totes lo pòples, an perdurats a travèrs los temps. Lo quite cristianisme capitèt pas de los far desaparéisser. La Gleisa, puslèu que de los condemnar, s’es adaptada en fasent « nàisser » Sant Joan, lo baptista, a l’entorn del solstici d’estiu per, pauc a cha pauc, se n’apoderar.

Los fuòcs de la Sant Joan èran pas, a l’origina, que de fuòcs de fertilizacion e de purificacion alucats just abans la recòlta, en l’onor dels dieus pels mercejar per sa bontat o per purificar la tèrra. Dempuèi aqueles temps immemorials, subrevisquèron las costumas d’alucar de fuòcs de gauj e d’entòrchas de trescalan amassat la velha, que liberavan las plantas e las meissons dels esperits marits que podián entrepachar la fertilitat. Aqueste rite de purificacion se perseguís apèp la fèsta : cada persona pren un bocin de carbon de lenha per traçar de signes (de crotz dins la tradicion crestiana) sus las doberturas de son ostal per fin de rebutar lo Mal.

Es l’escasença tanben d’enterrar las vièlhas rancuras en sautant lo fuòc, man dins la man, amb aquestas e aquestes que fasián l’objècte del ressentiment o per provar sa bravora e sa virilitat a l’elegida de son còr.

Rencontres

Ensenhar l’occitan en 2016 : pedagogias innovantas / Enseigner l’occitan en 2016 : pédagogies innovantes

Rencontres professionnelles les 8 et 9 juin 2016 au CIRDÒC

Lo CIRDÒC, APRENE e los partenaris educatius de la ret Occitanica  propausan als ensenhaires doas jornadas consacradas a l’actualitat de la pedagogia en occitan. Escambis de practica e mutualizacion seràn los mèstres mots d’aqueles rencontres dels contributors de la Maleta (accès ludò­educatiu d’Occitanica.eu), dobèrts a totes, sus inscripcion.

Le CIRDÒC, APRENE et les partenaires éducatifs du réseau Occitanica proposent aux enseignants deux journées consacrées à l’actualité de la pédagogie en occitan. Échanges de pratique et mutualisation seront les maîtres mots de ces rencontres des contributeurs de la Maleta (accès ludoéducatif d’Occitanica.eu), ouvertes à tous, sur inscription.

Inscripcion en linha

Informacions :
Jeanne-Marie Vazelle, responsabla dels contenguts educatius / responsable des contenus éducatifs
04 67 11 85 10 jm.vazelle[@]cirdoc.fr

8 juin 2016 – CIRDÒC

9:00 – 17:00 “Innovacion pedagogica e escambis de practica”

Presentacions pels ensenhaires de projèctes innovants menats en classa sus l’annada 2015-2016 e que contribuísson a la Maleta.

Présentations par les enseignants de projets innovants menés en classe sur l’année 2015-2016, et contribuant à la Maleta.

Projèctes presentats
Mirelha Fornengo : Alan Fornels e sos mòbles modèstes
Sabrina Bousquet : contes alentorn del mond
Adelina Comes : practicas artisticas, dobertura, cooperacion en classa de CM
Marie-Catherine Dufour : talhièrs teatre en òc al licèu
Sandrina Esco : projècte academic dins la classa bilingüa de Besièrs
Virginia Femenier e Silvia Reynaud : albums per enfants sens tèxtes
Maria Lorente : basa iconografica per l’ensenhament de l’istòria
Gert Peyras : fargar un kamishibai en classa

Focus “Mediacion artistica e culturala : de maletas per ma classa” / « Médiation artistique et culturelle : des mallettes pour ma classe »
– Presentacion de la Maleta d’Occitanica e de sos contributors
– Joan Pau Ferré per la maleta pedagogica Conda’m eth Coserans / Raconte-moi le Couserans (Eth Ostau Comengés, ADECC)
– Delphine Castaing per la maleta pedagogica del projècte Erasmus + GO TO the FUTURE (Departament de Gers/Irlanda/Escòcia)

Focus “Fargar d’aisinas de referéncia per l’aprendissatge de la lenga” / « Créer des outils de référence pour l’apprentissage de la langue »
– Josiana Ubaud : Diccionari ortografic, Diccionari scientific
– Florian Vernet : Diccionnaire grammatical de l’occitan moderne
– Maurici Romieu : Diccionari d’expressions e locucions occitanas
– Las basas en linha del Congrès permanent de la lenga occitana

17:00 Restitucion del talhièr de teatre dels liceans d’Enric IV de Besièrs

(Dante : L’Enfer, revirada Max Rouquette, mesa en scena Flavio Polizzi)

9 juin 2016 – CIRDÒC

9:30 – 17:00 MALETATHON !

Talhièrs practics professionnals, sus inscripcion
Animats pels intervenents de la primièra jornada

Ateliers pratiques professionnels, sur inscription
Animés par les intervenants de la première journée

Talhièrs de grops : partir dels otisses linguistics per fargar activitats, jòcs e leiçonetas. Per sa classa e per partejar sus la Maleta !

Ateliers de groupe : partir des outils linguistiques pour créer activités, jeux et petites leçons. Pour sa classe, et pour partager sur la Maleta !

S’inscriure en linha

Telecargar lo programa